Pour FO Airbus, il s'agit de "demi-mesures".

Publié le 17 mars 2020

Pour FO Airbus, les mesures données par la Direction d'Aribus sont des demi-mesures.

Nous revendiquons la mise en sécurité pour tous. 

FO Airbus réaffirme ce matin sa revendication d’un confinement total de la population, pour faire barrage à la contamination ! 

Sans cette décision radicale, cette crise va durer des mois, faire des dizaines de milliers de victimes et va détruire notre économie, nos industries et donc nos emplois. Le gouvernement doit assumer ses responsabilités, comme nous FO Airbus, nous le faisons au sein d’AIRBUS ! Il nous faut désormais trouver avec nos dirigeants, les modalités pour la suite... Et c’est ce à quoi nous travaillons ardemment.

Suite à l’intervention du Président de la République, Airbus a réuni son Comité Exécutif hier soir à 21h30. Une réunion entre les Partenaires Sociaux et la Direction a suivi. La Direction a annoncé les mesures suivantes :

  • Pause pour les activités de production à partir d’aujourd’hui pour 4 jours ;
  • Mise en sécurité des postes de travail des équipes de production pour retrouver une activité industrielle au plus tôt;  
  • Mise en place du télétravail partout où il est possible, (accord manageur, compatibilité poste); 
  • Mise en place d’un processus d’autorisation pour venir travailler.

FO Airbus approuve la mise en sécurité immédiate de l’ensemble des salariés du groupe, cette première mesure était indispensable, c’était notre revendication. Le déblocage anticipé de jours de congé maintiendra les salaires et anticipera la gestion du retour à l’activité vitale pour notre groupe.

Pour FO Airbus le Président de la République ne prend pas ses responsabilités et laisse trop de place à la contradiction : les citoyens doivent rester confinés mais doivent également se rendre sur leurs lieux de travail. Pour couronner le tout, l’état renvoie vers l’entreprise cette responsabilité de santé publique cruciale pour notre Pays.

Pour FO Airbus il est évident que certaines fonctions sont vitales pour nos établissements (sécurité, support, informatique, paye etc.) La présence de certains salariés est par conséquent indispensable. Ces postes doivent être clairement identifiés, et les salariés concernés protégés et en capacité de respecter les règles de distance sanitaire.

Pour FO Airbus aujourd’hui nos ateliers, nos postes de travail ne garantissent pas cette possibilité ! On ne peut décemment pas continuer de faire travailler dans un tronçon d’avion ou dans un cockpit d’hélicoptère, des salariés potentiellement porteurs du COVID-19.

Sans présager du résultat de la mise en sécurité des postes de travail FO Airbus n’acceptera pas la mise en danger d’un seul salarié !