Lettre aux salariés d'Airbus de Guillaume Faury

Lettre aux salariés d'Airbus de Guillaume Faury

Rédigé le 20/03/2020
Gregory Vernon

Chers collègues,  

Je m’adresse à vous dans un moment difficile. Nous sommes au milieu d'une crise sanitaire mondiale, comme aucun de nous n'a probablement jamais connue auparavant. La priorité immédiate est de protéger les gens, de lutter fortement contre le virus et de ralentir sa progression, autant que possible. Nous entrons également dans une période de crise économique profonde, en particulier dans le secteur aéronautique. C’est pourquoi nous devons aussi prendre les bonnes mesures pour protéger notre entreprise.  

La clé du succès réside dans notre capacité à agir et nous adapter ensemble pour faire face à cette crise, en tant que “team Airbus”. Le but de cette lettre est tout simplement de partager avec vous ce que nous mettons en place aujourd’hui, et ce qui compte pour demain.  

Commençons par des faits: des milliers de personnes ont contracté le virus partout dans le monde, certains sont gravement malades à l'hôpital, beaucoup sont rétablis, mais malheureusement il y a aussi des victimes très nombreuses. La pandémie continue de s'aggraver. Nos pensées vont évidemment à ceux qui sont directement touchés, parmi lesquels un nombre croissant de nos collègues d'Airbus et leurs proches. Dans cette situation, mes priorités les plus urgentes sont de protéger les personnes et d'adapter l'entreprise ainsi que ses modes de travail.  

Je veux d’abord ici rendre hommage à ceux qui travaillent durement dans les services de soins et d'urgence pour soigner les malades du virus. Chez Airbus, nous continuerons de faire tout ce que nous pouvons pour soutenir ceux qui sont en première ligne et qui comptent sur nos avions, nos hélicoptères, nos satellites et nos nombreux services pour accomplir leur mission essentielle. Comme vous le savez peut-être, nous avons donné ces derniers jours des milliers de masques aux hôpitaux et aux services publics à travers l'Europe, afin de soutenir leurs efforts. Je sais que nous avons besoin de ces masques pour nos activités opérationnelles, mais je pense qu’il s’agissait de la bonne chose à faire. Nous mettons tout en oeuvre pour récupérer des masques pour nos propres employés, mais cela ne se fera pas au détriment de ceux qui sauvent des vies dans les hôpitaux.  

Mes pensées vont également à vous tous, mes collègues. Je sais que c'est une période angoissante pour vous et vos familles. Je vous remercie pour la façon avec laquelle vous réagissez à cette situation exceptionnelle. Depuis janvier, nos collègues en Chine ont été un bel exemple de résilience, de capacité d’adaptation et d’engagement pour la sécurité. Et il est encourageant de voir combien aujourd’hui nos employés partout dans le monde se mettent au service de nos valeurs, s’organisent et s’adaptent pour continuer à servir ceux qui ont besoin de nous.  

Nous avons décidé en début de semaine, lundi soir, de suspendre la production et l'assemblage dans nos sites en France et en Espagne jusqu'à la fin de la semaine. Compte tenu de l'aggravation de la pandémie dans ces pays et des mesures annoncées par leurs gouvernements respectifs, il s’agissait de mettre en œuvre immédiatement les mesures de santé et de sécurité nécessaires pour protéger les personnes travaillant dans des emplois industriels. Les mêmes mesures ont également été mises en œuvre en Allemagne, au Royaume-Uni, aux États-Unis et au Canada sans pour autant interrompre complètement la production, car la situation pandémique était alors jugée moins critique. Lorsque cela était possible, nous avons également mis en place des solutions de télétravail.  

Je vous l'ai dit, cette crise est également économique. Ses retombées sont déjà catastrophiques. Pour résumer, ce pourrait être la crise la plus grave jamais rencontrée par l'industrie aéronautique. De nombreuses compagnies aériennes et fournisseurs vont devoir faire face à une bataille pour leur survie dans les semaines et les mois à venir. Il est clair qu'avant de sortir de cette crise, notre industrie subira de profonds changements.  

Si Airbus s'adapte rapidement, le groupe parviendra à en sortir. Blessé, mais vivant. N'oubliez pas qu’Airbus, c'est nous. Vous, moi, tous nos collègues. Lorsque je discute avec les compagnies aériennes, les fournisseurs et les partenaires, je peux vous dire qu'ils comptent sur nous pour faire preuve de leadership au plus profond de cette crise.  

Je souhaite ici aborder un point important: surmonter cette crise, c’est bien sûr protéger les gens contre l'épidémie, mais c’est aussi restaurer et maintenir nos opérations à un certain niveau.

Nous n’avons pas une mais deux crises à affronter: la crise sanitaire et la crise économique.

Les deux seront longues. C’est pourquoi nous devons trouver des solutions aux deux, simultanément et dès maintenant. J'aurai besoin de chacun d'entre vous pour cela. Chacun de nous peut faire la différence, et fera la différence.  

Le Covid-19 est en fait un risque et un défi que nous devons affronter en plus de tous les autres que nous connaissons déjà. Oui, c'est nouveau et impressionnant, mais rappelons-nous que gérer la complexité et surmonter les risques de diverses natures fait partie de l’ADN d’Airbus.  

Ce que je veux dire, c’est que nous allons mener la bataille contre le virus et la gagner. Ce nouveau virus est maintenant mieux compris. Les moyens de l’endiguer, les fameux «gestes barrière» sont connus et partagés par les experts et les médecins. Nous devons nous organiser et les appliquer strictement dans notre vie quotidienne et dans notre environnement de travail, pour pouvoir travailler en toute sécurité alors que le virus circule encore. Nos collègues d'Airbus en Chine le font désormais très efficacement.  

S’organiser, c'est ce que faisons cette semaine, pour pouvoir reprendre ou continuer à produire nos activités en toute sécurité. Lundi, nous relancerons partiellement la production et l'assemblage dans nos usines françaises et espagnoles. A chaque station où les bonnes mesures auront été mises en place, nous aurons besoin de vous. Nous ne pourrons pas accueillir tout le monde le premier jour, car certains postes de travail nécessitent plus de temps pour être adaptés. Et nous irons progressivement, en sécurité. Nous mettons actuellement tout en oeuvre pour nous équiper, mais dans les premiers jours certains équipements indispensables, principalement des masques, vont manquer. Progressivement, nous allons avoir besoin de chacun d’entre vous pour reprendre notre activité avec ces nouveaux processus en place.  

En résumé: nous intégrons les « gestes barrières » contre le Covid-19 comme des nouvelles exigences incontournables, nous adaptons nos processus de travail et nos normes à cette nouvelle situation, et nous reprenons progressivement là où nous nous étions arrêtés. Ensemble, nous allons y arriver.  

Ce faisant, nous serons en phase avec les directives les plus récentes de dirigeants tels que le président Emmanuel Macron et la chancelière Angela Merkel. Ils ont souligné l'importance économique et sociale des entreprises et la nécessité pour les employés de retourner travailler là où les mesures de sécurité sont en place. En tant que grande entreprise industrielle, nous avons un rôle important dans la société à la fois moteur de l'emploi, des compétences, de l'expertise, des recettes fiscales et fournisseur de produits et de services essentiels à nos clients. Il est de notre devoir de remplir ce rôle, en particulier dans le contexte de la crise économique qui se joue.  

Je tiens à vous assurer que personne ne sera censé venir travailler s'il ne peut pas le faire en sécurité.

Votre santé et votre sécurité restent ici la priorité numéro un. Certaines de nos équipes travaillent 24h/24 pour préparer dans les sites les conditions de sécurité indispensables à votre retour. Il s'agit d'un problème pratique auquel il existe des solutions pratiques. Ils veilleront, par exemple, à un nettoyage rigoureux des postes de travail; à ce que des masques soient disponibles pour ceux qui doivent travailler dans des environnements confinés; que des stocks adéquats de désinfectant pour les mains soient à votre disposition. Ils vous fourniront des instructions claires sur la façon d’opérer en sécurité.  

Si un poste de travail n'est pas conforme aux exigences du Coronavirus d'ici lundi, il n’ouvrira pas tant que ce ne sera pas corrigé. Lundi, nous ne demandons pas des conditions de rapidité et d’efficacité maximales. Ce que nous nous attendons de vous, c'est d’appliquer les règles et de rester en sécurité. Au début, notre productivité sera parfois même très faible. Ce n’est pas un problème.. Nous nous améliorerons plus tard, au fur et à mesure. N’hésitez pas à discuter de vos préoccupations et problèmes avec vos responsables.  

Au moment où j'écris, nous discutons avec nos partenaires sociaux, partageons avec eux les mesures que nous avons mises en place pour reprendre le travail en toute sécurité et fixons les conditions appropriées en termes de rotation des équipes pour que la reprise se passe bien, en protégeant nos employés. Certains de nos employés, qui ont travaillé cette semaine à domicile, sont également invités à retourner au travail lundi pour assurer la continuité de nos activités. Le télétravail s'appliquera toujours pour les autres et, progressivement, il leur sera demandé de revenir une fois que les mesures de santé et de sécurité seront en place sur tous les environnements de travail.  

Une note optimiste pour conclure: depuis mon arrivée dans le Groupe en 1998, j'ai toujours été impressionné par la résilience de notre entreprise et votre capacité exceptionnelle à vous unir et à réussir face aux problèmes. D’ailleurs, nous avons tendance à nous surpasser en temps de crise. Aujourd'hui, nous sommes confrontés à ce qui s'avérera probablement la plus grande crise qu’Airbus ait jamais connue. J’ai totalement confiance dans notre capacité à la surmonter.  

Je compte sur vous dans les semaines à venir. Ce ne sera pas facile, mais notre détermination, notre résilience et notre engagement pour la sécurité nous feront vaincre ensemble les obstacles. Continuez à prendre soin les uns des autres, et de vos proches. Et prenez soin de vous.  

Meilleures salutations,