FO Airbus D&S RP

Activités des drones : clap de fin

Rédigé le 16/05/2018
Gregory Vernon

En clair : suite à la décision d'arrêter l'activité des drones sur le site d'Elancourt par la direction, ce jour s'est tenu le Comité d'Entreprise.
Si le CHSCT s'est prononcé favorablement en ce qui concerne le plan de reclassement des salariés impactés, FO a lu une déclaration en CE afin de pointer du doigt "un pari dangereux" vis à vis d'une telle décision et un manque de vision de la direction sur ce sujet même si le secteur est dominé par les drones américains.

Seul FO a appelé à voter défavorablement.


La déclaration du syndicat d'Airbus Defence & Space : FO lue ce 16 mai 2018 au CE.

Fin avril, lors de du Salon aéronautique ILA2018 de Berlin, Airbus et Dassault Aviation annonçaient
unir leurs forces pour développer et produire le Système de combat aérien futur européen.
Les drones sont une des composantes majeures et, globalement, le marché des drones civils et militaires
est en plein essor. La Direction d’Airbus prend la décision et la responsabilité d’arrêter cette activité
en France. Cette option est un pari dangereux. Bien que le marché français soit actuellement en
pause, il est regrettable que la Direction n’ait pas de vision à long terme et renonce de manière
irréversible.
Nous pensons qu’il s’agit là d’une erreur stratégique. Nous pourrions perdre nos
compétences sur le sujet sans parler du sentiment de gâchis ressenti par les salariés de ce périmètre
qui se sont pourtant tant investis dans leur travail durant ces dernières années.

FO demande une nouvelle fois à la direction d’être vigilante quant au reclassement des salariés
d’ici la fin de l’année et veillera à ce qu’aucun d’entre eux ne soit oublié.

Pour ces raisons, FO votera défavorablement.