Fête du travail et Black Friday, quel rapport ?

Fête du travail et Black Friday, quel rapport ?

Rédigé le 30/04/2018
Gregory Vernon

En France, la fête du Travail a lieu le 1er mai comme dans d'autres pays. Mais saviez-vous que l'origine de ce jour tire sa source d'un mouvement lancé le 1er mai 1886 par les syndicats américains à Chicago pour revendiquer la journée de 8 heures.  Le choix du 1er mai s'explique parce qu'il s'agit du "Moving Day" où traditionnellement les entreprises américaines entament leur année comptable et que les contrats ont leur terme ce jour-là impliquant les ouvriers à déménager pour retrouver du travail.
Le mouvement cessera 4 jours plus tard suite à l'explosion d'une bombe faisant 10 morts, dont 7 policiers. Quatre des cinq anarchistes arrêtés seront pendus le vendredi 11 novembre 1887 (connu depuis sous le nom de "Black Friday" ou vendredi noir). 



Du triangle rouge au muguet en passant par l'églantine rouge

En 1889, le congrès de la IIe Internationale socialiste réunis à Paris décide de faire du 1er mai la journée internationale des travailleurs avec l'objectif d'imposer la journée de 8 heures en France soit 48 heures par semaine. Il faudra attendre le 23 avril 1919 pour la ratification de la loi par le Sénat. En attendant et dès 1890, les manifestants défilent en arborant un triangle rouge. Celui-ci symbolise la triple revendication : 8 heures de travail, 8 heures de sommeil et 8 heures de loisir. En  1891, la marque est remplacée par une églantine. Les forces de l'ordre tirent dans la foule à Fourmies, une femme portant la fleur est tuée. L'églantine écarlate devient le nouveau symbole suite à cette fussillade.

Le 1er mai devient jour chômé en 1919. Le 23 avril 1941, le maréchal Pétain instaure par la loi Belin le 1er mai comme « fête du travail et de la Concorde sociale », appliquant ainsi la devise Travail, Patrie et Famille. Par son refus à la fois du capitalisme et du socialisme, le régime pétainiste recherche une troisième voie fondée sur le corporatisme. La fête des Travailleurs faisait trop référence à la lutte des classes. Le 1er mai  devient jour férié, chômé et payé. L'églantine rouge, associée à la gauche, est remplacée par le muguet. 



Fête du Travail, jour férié chômé et payé

À la libération, la fête disparaît. 1946, la loi fait du 1er mai un jour chômé et payé. La dénomination officielle de « Fête du Travail » est promulguée par la loi du 29 avril 1948
La libre vente du muguet le 1er mai permet aux syndicats de rencontrer la population et de faire connaître leurs revendications.

Les défilés sont interdits pendant la guerre d'Indochine et d'Algérie. La grande manifestation dans les rues de Paris le 1 er mai 1968, organisée par la CGT, redonne à ce jour particulier la place que nous lui connaissons depuis.