Analyse d'un entretien en vue d'un licenciement

Entretien en vue de licenciement

Rédigé le 09/03/2018
Gregory Vernon


Profitons du reportage diffusé ce jeudi 8 mars  sur France2 dans le cadre de l'émission Envoyé Spécial sur le témoignage d'un ex "RH" et  ses méthodes de licenciement non pas pour dresser son portrait psychologique ou encore une liste de questions mais pour revenir sur un point essentiel passé sous silence en ce qui concerne vos droits.

Furtivement la caméra passe sur la lettre reçue par le futur licencié sans s’arrêter sur un point clef très important. ( à 12 min 43)



Le salarié peut se faire assister pour cet entretien par une personne

Toute demande d’entretien préalable en vue d’un licenciement  doit comporter des éléments définis dans l’article R1232-2 du Code du travail dont celui de "se faire assister par une personne de son choix appartenant au personnel de l’entreprise ou en l’absence d’institutions représentatives dans l’entreprise, par un conseiller du salarié ".

Salarié ou représentant syndical

Si vous n’êtes pas syndiqué, la tentation de demander à un collègue est grande. Mais combien vont refuser de peur que vous ne les sortiez de l’anonymat ou les mêliez à votre affaire ?
Un représentant syndical bénéficie de plusieurs avantages tel que de pouvoir s'appuyer sur son organisation syndicale et des experts en droit du travail mis à sa disposition, d’expérience, de formations et d'une protection.

Il pourra vous orienter, détecter les erreurs et les pièges. Mais surtout vous épauler dans cette épreuve dans laquelle votre interlocuteur pourrait vous isoler du fait d’un dossier faible en pièces, scénarisé, surgonflé ou inventé.

Personne n’est à l’abri d’un pareil moment ou malheureusement une entreprise peut se montrer sous son profil de Dr Jekyll. 

Quel syndicat ?

"Tous les moyens sont bons pour nous donner du syndicalisme à la cuillère" diront certains. Plongez-vous quelques minutes dans un moteur de recherche pour vous rendre compte que le sujet du licenciement est un sujet très technique qui demande un minima de connaissance et d'expérience. Sans compter que le jour "j", l'émotion prendra le dessus et qu'une course à la montre sera engagée.

Le mieux est de questionner votre entourage professionnel. Ne limitez pas votre choix sur l’affecte ou parce que untel est votre collègue depuis 9 ans.
Il convient de rencontrer différents membres des syndicats pour juger sur pièce.  Aidez-vous des tracts, des professions de foi diffusés lors des élections pour mettre des noms sur des visages ou encore de la diffusion des réponses de la direction au sujet des questions aux délégués du personnel. Ces éléments sont de précieux indices sur l'engagement et la connaissance des sujets par un syndicat qui pourra vous défendre. Ne restez pas seul.

Article L1232 et R1232 du Code du travail.
https://inspection-du-travail.com/licenciement/entretien/