Masques FFP2 périmés ?

Rédigé le 03/04/2020
Gregory Vernon

Alors que quelques masques de type FFP2, permettant de se protéger des postillons, des gouttelettes ou des particules plus fines, ont été mis à disposition des salariés. Il nous a été remonté des cas de masque périmé. Que dit la législation ? Quel est le risque ? Nous faisons le point ici.

Le cas 2001 / 2009

Les masques portent tous obligatoirement une mention codifiéé ainsi EN149:2001 ou EN149:2001 +A1:2009. Il ne s'agit pas de la date de péremption mais de la norme qui spécifie les caractéristiques minimales à exiger des demi-masques filtrants utilisés comme appareils de protection respiratoire contre les particules sauf pour l'évacuation. Cette norme émise est disponible sur le site de l'AFNOR. Elle contient des essais de laboratoire et des essais pratiques de performance pour assurer la conformité aux exigences. La dernière version en vigueur est la EN149:2001 +A1:2009. un masque portant la mention EN149:2001 est de facto obsolète.

Il n'y a pas de date de péremption sur un masque mais plus souvent une date de fabrication.  



Durée de vie

Un masque est valable jusqu'à 5 ans maximun à partir de sa date de fabrication. Il doit être porté une seule fois jusqu'à 4-5 heures. Les dates de fabrication et de péremption sont indiquées sur l'emballage du masque si il est individuel ou sur la boite.

Inspection

Avant tout port d'un masque, il convient de procèder à une inspection du masque incluant tous ses composants et ce afin de déceler tous trous, déchirements ou dégradations éventuelles.

Voici 4 tests à effectuer :

  • vérifier l'intégrité des conditionnements par contrôle visuel ;
  • vérifier l'apparence (couleur d'origine) du masque par contrôle visuel ;
  • vérifier la solidité des élastiques et de la barrette nasale de maintien du masque ;
  • réaliser un essai d'ajustement du masque sur le visage. 

Les risques

Un masque périmé peut être dangereux. Au minima, c'est l'élastique qui casse et au pire que son porteur inspire de fines particules provenant de la décomposition des composants. Sans oublier que le masque n'assure plus son rôle de protection/filtrage. 

Le gouvernement autorise la distribution et l'utilisation de masque jusqu'à 6 mois après la date de péremption définie par le constructeur et indiqué sur la boite, l'emballage.

Vous devez notifier votre responsable hiérarchique par sms, courriel si vous recevez un masque défectueux ou périmé selon les termes mentionnés ci dessus.
Ne courrez pas de risque inutile. Le coronavirus (covid-19) est invisible.

Si vous utilisez un masque FFP2 apporté de chez vous prévu pour un usage de bricolage par exemple, Conformez-vous à la notice, vérifier les informations données ci-dessus concernant la norme, date de fabrication et la date d'expiration. Si elles sont réunies, le masque est valable pour une utilisation en une fois et jusqu' à 4-5 heures. Veiller à traiter l'emballage comme un support pouvant être contaminé. 

Ne lavez pas un masque ayant été utilisé.



N'oubliez pas les gestes barrières quelque soit le port ou non d'un masque.



Vous travaillez à distance ?

A lire : Travail et confinement Comment s'organiser ? et quid du VPN alterné