RELOAD - Thème Classification

Rédigé le 22/02/2022
Gregory Vernon

Le thème « Classification» du projet RELOAD 

La mise en place du nouveau dispositif conventionnel de la Métallurgie au 1er janvier 2024 (en cas de signature) introduira une nouvelle classification. C'est pourquoi le projet RELOAD comporte un thème dédié à celle-ci.

Aussi, il convient de lever le voile sur la méthodologie dans le but de vous familiariser avec.


Actuellement

La classification se compose de deux parties. La première définit les niveaux et les coefficients des mensuels (non-cadres), elle est régie par des  conventions dites territoriales (généralement le département).



La seconde définit les positions des ingénieurs et cadres, elle est régie par une convention nationale.



Le tout est introduit dans un tableau appelé "Grading" et utilisé chez Airbus afin d'obtenir les équivalences par pays.


Au 1er janvier 2024 

Pour la France, il n'y aura plus qu'une seule grille regroupant les mensuels, les ingénieurs et cadres, et  celle ci sera gérée au niveau national.



Pour bâtir cette grille, 6 critères classants ont été définis :

  • Complexité de l’activité
  • Connaissances requises pour le poste
  • Autonomie
  • Contribution (impacts de cet emploi sur la performance et les activités d’un service/département/entité)
  • Encadrement – Coopération
  • Communication

Chaque critère est noté de 1 à 10 points (du plus simple au plus fort). La somme de ces notations donne au final des postes évalués de 6 à 60 points.

Il n’y aura pas d’équivalence entre les deux systèmes* mais une chose est à retenir : un poste cadre ne pourra pas être évalué en dessous de la position F11, c’est-à-dire 37 points. 

* A l'inverse, ne nous cachons pas qu'un ingénieur/cadre 3B sera plus proche d'un score de 50 points que de 39-42 points, qu'un technicien niveau 5.1 sera plus proche d'un score de 30 points que de 10 points et qu'enfin un ouvrier niveau 2 (coef 180) aura un score plus proche de 16-21 points que de 6 pts ou 39 points. 

Autre différence de taille : la nouvelle grille est un classement des emplois, et non plus des salariés.

=> La philosophie est donc différente : alors qu’aujourd’hui vous « portez » avec vous votre « grading » tout au long de votre évolution dans l’entreprise au gré de vos mobilités, demain vous occuperez un poste niveau x, puis un poste niveau y, etc…

Dernier point essentiel : lors du changement de grille au 1er janvier 2024, vous ne pourrez en aucun cas voir votre rémunération totale revue à la baisse, et ce quelle que soit la cotation qui sera rattachée à votre poste. De même, qu'un changement de classification ultérieur à 2024 nécessitera votre accord.

Nous aurons l'occasion de vous détailler les étapes prévues au sein d’Airbus pour basculer du système actuel vers le nouveau.


Au sein d’Airbus, les différentes étapes menant à la mise en place de cette future grille sont les suivantes :

1/ Création des fiches descriptives d’emplois : octobre 2021 à juin 2022

Durant cette phase, chaque emploi occupé dans Airbus doit être décrit en faisant référence notamment aux 6 critères classants qui définissent les exigences requises pour chaque emploi (voir notre première comm’).

Les fiches descriptives d’emplois sont élaborées en 2 temps :

  • Tout d’abord par les équipes Reward en se basant sur les profils métiers mis au point par les académies (acheteur, gestionnaire de projet, assemblage structure avion, ingénieur bureau d’études, etc…)
  • Ensuite elles sont complétées par des groupes de travail composés de managers et HRBP de chaque division.

2/ Cotation des emplois : mars à août 2022

A partir des fiches d’emplois, il sera possible de déterminer un nombre de points (de 1 à 10) pour chaque critère classant, et donc de connaître le nombre de points total de chaque emploi.

Le livrable final de cette étape sera le catalogue d’emplois donnant pour tout emploi occupé dans Airbus sa cotation, sa classe et son groupe. Ce catalogue d’emplois sera communiqué aux organisations syndicales.

3/ Mapping des salariés : septembre à décembre 2022

Une fois les emplois cotés, le mapping des salariés consistera à rattacher votre poste à une fiche d’emploi du catalogue, tout en assurant une cohérence d’ensemble entre les départements.

4/ Information des salariés : janvier à mars 2023

Début 2023, vous serez informés par écrit de la cotation de votre poste ainsi que du degré retenu pour chaque critère classant.

A ce moment-là, vous disposerez d’un mois pour demander des explications. Vous pourrez vous faire accompagner par un délégué FO pour mieux comprendre la cotation.

5/ Déploiement de la grille en janvier 2024