1er janvier - Ce qui change

1er janvier - Ce qui change

Rédigé le 01/01/2019
Gregory Vernon

Le début de l’année marque l’entrée en vigueur de plusieurs mesures. Prélèvement à la source, plan pauvreté, égalité salariale… Tour d’horizon des changements qui ont lieu en 2019.

Travail

La prime d’activité augmentée
La prime d’activité sera augmentée de 90 euros en 2019 pour les personnes dont la rémunération est proche du Smic. En tenant compte de la revalorisation du Smic au 1er janvier 2019, le gain sera de 100 euros pour les bénéficiaires de cette prime d’activité rémunérés au Smic. La mesure entrera en application le 5 février 2019 et concerne 5 millions de foyers. “Tous les salariés célibataires sans enfant auront 100 euros de plus jusqu’à 1 560 euros net de revenus“, a détaillé Edouard Philippe. Pour une personne seule avec enfant, touchant entre le Smic et 2 050 euros par mois, ce sera une augmentation de 100 euros par mois. Salariés, fonctionnaires et travailleurs indépendants sont concernés par l’attribution de cette prime.

Le smic revalorisé
Fixé par décret, le montant du salaire minimum interprofessionnel de croissance (smic) est réévalué au 1er janvier 2019. Cette année, un salarié travaillant 35 heures par semaine est rémunéré à hauteur de 1 521,22 euros brut, soit une hausse de 23 euros par rapport à 2018. En net, la hausse est de 16 euros, à 1 204 euros.

Les heures supplémentaires défiscalisées
Votée le 21 décembre dernier à l’Assemblée nationale, la défiscalisation des heures supplémentaires s’applique dès janvier 2019, au lieu de septembre prochain comme initialement prévu. Concrètement, les heures de travail supplémentaires effectuées (jusqu’à 5 000 euros nets par an) par les salariés ou fonctionnaires seront exonérées d’impôt sur le revenu jusqu’à 5 000 euros nets par an. Le gain s’élèvera à 455 euros par an en moyenne pour un salarié gagnant 1 500 euros net par mois.

Compte personnel de formation : les heures converties en euros
Suite à la loi pour la liberté de choisir son avenir professionnel, les heures acquises au titre du compte personnel de formation (CPF) de chaque salarié sont converties en euros à partir du 1er janvier 2019, à raison de 15 euros par heure. Le CPF permet à tout salarié des secteurs privé ou public de suivre une formation qualifiante au cours de sa vie active.

Apprentissage

Limite d’âge pour l’apprentissage
La limite d’âge maximum pour entrer en apprentissage est désormais portée à 29 ans révolus, contre 25 ans auparavant.

500 euros d’aide pour passer le permis de conduire
Les jeunes apprentis pourront recevoir 500 euros pour financer leur permis de conduire, sans conditions de ressources.

Aides aux plus fragiles

Annulation de la hausse de la CSG pour la moitié des retraités impactés en 2018
Pour les retraités dont la pension nette mensuelle est inférieure à 2 000 euros (pour un retraité seul et sans autre revenu), le taux de prélèvement de la CSG repassera de 8,3 % à 6,6%.  La mise en œuvre de cette mesure sera effective à partir de mai 2019.
Important à savoir : les bénéficiaires concernés seront remboursés rétroactivement et intégralement des montants versés en première partie d’année.

Hausse du minimum vieillesse
L’ASPA (Allocation de solidarité aux personnes âgées) est augmentée au 1er janvier 2019. Son montant mensuel passe donc de 833,20 euros à 868,20 euros, soit une augmentation de 35 euros pour une personne seule. Pour un couple, le montant de l’ASPA est augmenté de 54,34 euros, et atteindra ainsi 1 347,88 euros par mois. A titre de rappel, le minimum vieillesse atteindra 900 euros par mois au 1er janvier 2020.

Plan pauvreté : faire plus pour ceux qui ont moins
Dévoilée en septembre 2018, la stratégie nationale de prévention et de lutte contre la pauvreté entre en vigueur en ce début d’année 2019. Le Gouvernement y consacre 8,5 milliards d’euros. Les investissements publics concernent deux grands secteurs : d’une part l’éducation et la formation (distribution de petits déjeuners dans les écoles des territoires fragiles, tarifs de cantines plus accessibles, obligation de formation jusqu’à 18 ans, etc.), et d’autre part l’accompagnement et l’émancipation sociale par l’emploi (refonte des minima sociaux, garantir à chacun l’accès à une complémentaire santé, augmentation de la prime d’activité, etc.).

Impôts

Le prélèvement à la source 
Annoncé en novembre 2017, le prélèvement à la source entre en vigueur en janvier 2019. Cette mesure, qui ne change rien au montant de l’impôt dû, permet de prélever l’impôt sur le revenu directement sur les salaires, les pensions de retraites et autres revenus de remplacement pour que l’impôt s’ajuste en temps réel aux variations de revenus.

Annulation de la hausse de la taxe carbone 
La hausse de la taxe carbone initialement prévue dans le budget 2019 a été annulée. La convergence de la fiscalité avec celle de l’essence et l’alignement de la fiscalité du gazole non routier (GNR) sur celle du gazole normal sont également annulées.

Energie

Augmentation du chèque énergie
Attribué sous conditions de ressources, le chèque énergie augmente de 50 euros pour les ménages qui en bénéficiaient en 2018, et 2,2 millions de nouveaux ménages y seront éligibles en 2019. Ce chèque envoyé permet de régler : 

  • les factures d’énergie auprès des fournisseurs d’électricité, de gaz, de chaleur, de fioul domestique, ou d’autres combustibles de chauffage (bois, etc.).
  • les charges de chauffage incluses dans la redevance, pour ceux qui sont en logement-foyer conventionné à l’APL.
  • certaines dépenses liées à la rénovation énergétique du logement.

Prime à la conversion
Pour les 20% de ménages aux plus faibles revenus, et pour les ménages non imposables qui roulent beaucoup pour aller travailler, la prime à la conversion verra son montant doublé. L’aide apportée aux automobilistes pourra ainsi atteindre jusqu’à 5 000 euros pour l’achat d’un modèle électrique ou hybride, neuf ou d’occasion.

Santé

“100% santé”, pour un reste à charge zéro
Engagement de campagne du président de la République, la prise en charge à 100% des frais de santé dans le domaine de l’optique, de l’audiologie et du dentaire entre progressivement en vigueur cette année. Son déploiement se poursuivra jusqu’en 2021. Au 1er janvier 2019, les tarifs du panier “100% santé” sont plafonnés en audiologie et en dentaire. Par ailleurs, le remboursement des aides auditives augmente de 100 euros pour les assurés. Au total, le reste à charge diminuera de 200 euros en moyenne pour les aides auditives du “100% santé”.

Un préservatif remboursé
Dans le cadre de la stratégie nationale de santé sexuelle visant à lutter contre la propagation des infections sexuellement transmissibles (VIH, hépatites virales, syphilis, gonococcie, chlamydia, etc.), une marque de préservatif masculin fait l’objet d’un remboursement par l’Assurance maladie. Pour obtenir ce remboursement, un médecin ou une sage-femme doit fournir aux assurés une prescription.

Handicap

Des “droits à vie” à partir du 1er janvier
En s’appuyant sur le rapport Taquet-Serres, deux décrets ont été pris en décembre 2018 pour permettre d’attribuer des droits à vie aux personnes dont le handicap n’est pas susceptible d’évoluer. Depuis le 1er janvier 2019, cette réforme est effective. Elle va permettre de changer le quotidien de centaines de milliers de personnes handicapées et de leurs familles. Quatre droits sont concernés : l’AAH, au-delà de 80% d’invalidité ; la RQTH ; la carte mobilité ; l’AEEH jusqu’aux 20 ans de l’enfant.

La revalorisation de l’AAH
L’Allocation aux adultes handicapés (AAH) sera revalorisée à hauteur de 900 euros par mois fin 2019 (+ 50 € en 2018 et + 40 € en 2019). Au total, cela représente plus de 2 milliards d’euros sur le quinquennat.

Le droit de vote, de se marier, de se pacser ou de divorcer pour les personnes sous tutelle
Les personnes handicapées sous tutelle pourront désormais voter sans qu’aucun juge ne puisse s’y opposer, dès janvier 2019. Cette mesure sera présente dans le projet de loi Justice, tout comme le droit de se marier, se pacser ou divorcer, sans recourir à l’autorisation judiciaire pour les personnes sous tutelle.

Tarifs

Diminution du prix du gaz
Conformément aux engagements pris par le Premier ministre, les tarifs réglementés du gaz n’augmenteront pas cet hiver. Ils diminuent en janvier 2019 de 2% par rapport à décembre 2018. Et jusqu’en juillet 2019, les tarifs continueront de diminuer progressivement.

Les prix des timbres 
À compter du 1er janvier 2019, les prix des timbres augmentent d’environ 10%. Formule la plus économique, l’Ecopli passe de 0,78 euro à 0,86 euros. Pour une lettre verte, le montant augmente de 8 centimes (0,88 euros). Pour une lettre prioritaire, il faut débourser 1,05 euro. Cependant, le prix d’un colissimo de moins de 250 grammes reste fixe (4,95 euros).

Elections

Inscription sur les listes électorales
Cette année, les citoyens ont jusqu’au 31 mars pour s’inscrire sur les listes électorales, soit trois mois de plus que l’année dernière. L’inscription peut de surcroit être réalisée en ligne (sur www.demarches.interieur.gouv.fr et www.service-public.fr), mais pensez bien à vous munir d’une version numérisée de votre pièce d’identité ainsi que d’un justificatif de domicile.