Test, isolement ... : Que faire ?

Rédigé le 28/09/2020
Gregory Vernon

Les messages sont capitaux pour limiter / empêcher la propagation du virus par le biais des entreprises.  

Nous mettons à disposition ci-dessous plusieurs fiches publiées par Santé Publique France et du Ministère des Solidarités et de la Santé :

  • Je limite la transmission du virus.
  • Isolement, test : que faire ?
  • J'ai été en contact avec une personne à risque .

Vous pouvez télécharger les pdf à l'aide du lien en bas .

Concernant Airbus : voici quelques informations et défintitions à retenir concernant les conduites à tenir en cas de cas contact, retour sur le site ...


Définition d’un cas possible Covid-19

Toute personne présentant des signes évocateurs de COVID-19 : fièvre (ou sensation de fièvre), frissons, toux, mal de gorge, nez bouché et/ou qui coule, difficultés à respirer ou une sensation d’oppression dans la poitrine, douleurs thoraciques, fatigue intense inexpliquée, douleurs musculaires inexpliquées, maux de tête inhabituels, perte de l’odorat, perte du goût des aliments, anorexie, nausées, vomissements, diarrhée.

En cas de difficultés respiratoires, contacter le 3033 sur site pour un secours immédiat ou contacter le 15 si la personne est en dehors de l’entreprise.


SI UN SALARIÉ EST CAS POSSIBLE (SYMPTÔMES ÉVOCATEURS) OU CAS CONFIRMÉ (TEST POSITIF AVEC OU SANS SYMPTÔMES) :

RELEVER IMMEDIATEMENT LES INFORMATIONS SUIVANTES :

  • Dernier jour de présence sur site, zones empruntées et occupées : Site, numéro de bureau et bâtiment, portes et circuit empruntés, sanitaires fréquentées

  • Personnes en contact avec cette personne (selon définition ci- dessous) jusqu’aux 48H avant les premiers symptômes de la personne malade (Nom, prénom, sigle, manager)


Définition d’un cas contact

Toute personne, en l’absence de port de masque :

  • Ayant partagé le même lieu de vie que le cas confirmé ou possible

  • Ayant eu un contact direct avec un cas, en face à face, à moins d’1 mètre, quelle que soit la durée (ex. conversation, repas, accolades, embrassades).

    En revanche, des personnes croisées dans l’espace public de manière fugace ne sont pas considérées comme des personnes-contacts à risque

  • Ayant partagé un espace fermé (bureau ou salle de réunion, véhicule personnel ...) pendant au moins 15 minutes avec un cas

  • ou étant resté en face à face avec un cas durant plusieurs épisodes de toux ou d’éternuement

Cas confirmé : test PCR nasal positif

Cas possible : personne présentant des symptômes évocateurs, en l’attente des résultats du test PCR nasal

Lors de la restauration, il n’y a pas de cas contact lors d’un repas en restaurant d’entreprise si et seulement si :

  • La personne s’est bien assise avec son masque et l’a remis pour se lever

  • Si la distance de 1 mètre minimum a été respectée pendant tout le repas et avec tous

  • Les gestes barrières ont été respectés

  • Pas d’échange de matériel (couverts ou yaourt ou autre) entre les convives

  • Le temps du repas a bien été limité, (pour info 30 mn comme demandé par l’entreprise)

Port de masque considéré comme protection efficace

  • masque chirurgical ou FFP2 porté par le cas ou le contact

  • masque grand public fabriqué selon la norme AFNOR ou équivalent porté par le cas et le contact (lire notre article sur les normes ici


SI UN SALARIÉ EST CAS POSSIBLE (SYMPTÔMES ÉVOCATEURS) OU CAS CONFIRMÉ (TEST POSITIF AVEC OU SANS SYMPTÔMES) :

LE MANAGER CONTACTE LA PERSONNE AVÉRÉE (cas confirmé) OU SUSPECTÉE (cas possible) DE COVID-19

Le manager ou le donneur d’ordre contacte par téléphone la personne et lui demande :

  • Dernier jour de présence sur site, zones empruntées et occupées :

  • Site, numéro de bureau et bâtiment, portes et circuit empruntés, sanitaires fréquentées

  • Personnes en contact avec cette personne jusqu’aux 48H avant les premiers symptômes de la personne malade? (Nom, prénom, sigle, manager) ou 7 jours avant le dernier contact avec personne testée positive et asymptomatique (sans symptôme)


CONTACTER LES CAS CONTACT

Contacter l’ensemble des cas contact et leur communiquer les consignes à tenir

INFORMER LE MÉDECIN DU TRAVAIL DU SECTEUR ET LE HRBP

Le manager ou le donneur d’ordre (de la personne avérée ou suspectée d’avoir contracté le COVID-19) informe le service de santé de toutes les informations relevées au sujet de la personne et des cas contacts (circonstances et numéros de téléphone)


CONDUITE À TENIR DES PERSONNES CONTACT :

  • ISOLEMENT STRICT A DOMICILE PENDANT 7 JOURS : télétravail pour ceux qui le peuvent sinon arrêt de travail avec médecin traitant

  • L’isolement doit être débuté :

    • dès la connaissance d’un contact avec un cas confirmé positif

    • Les cas contact d’un cas confirmé doivent réaliser un test PCR nasal

    • à partir du 7ème jour après le dernier contact (pas avant) si contact hors foyer

    • dès la connaissance de la positivité du test si contact partageant le même foyer


TEST DU CAS CONTACT NEGATIF :

fin de l’isolement ; pendant les 7 jours suivants, éviter le contact avec personnes vulnérables et porter un masque

TEST DU CAS CONTACT POSITIF :

poursuivre l’isolement 7 jours après les résultats du test ; si des symptômes apparaissent, s’isoler pendant 7 jours (télétravail ou arrêt de travail) après le début des symptômes et jusqu’à 48H après la fin de la fièvre, consulter son médecin traitant.

Infos gouvernemental >> https://www.gouvernement.fr/info-coronavirus

NB : les consignes données par les enquêteurs de la CPAM/ARS pourront différer et seront prioritairement suivies


Retour des personnes malades (cas avérés)

Employé Airbus

  • L’employé doit se mettre en contact avec le médecin du travail pour évaluer la date et les modalités de retour, après avoir suivi les consignes de son médecin traitant (arrêt maladie, test en fin d’arrêt etc..). L’évaluation aura lieu par téléconsultation. L’isolement est au minimum de 7 jours à compter des premiers symptômes. Pour obtenir un rendez-vous, le salarié enverra un mail au service medical.

  • Pour les arrêts supérieurs à 30 jours, le salarié bénéficie réglementairement d'une visite de reprise. Pour cela le manager ou le HRBP informe le Service de santé au travail par mail au service medical. afin d’organiser la visite dans les 7 jours après le retour.

Partenaires

  • Le retour sur le site  ne pourra avoir lieu au minimum que 7 jours après le début des premiers symptômes.

  • En cas de température au 7e jour, j’attends 48 h supplémentaires après disparition de la fièvre pour terminer l’isolement.

  • L’évaluation sera faite par la société sous-traitante avec l’aide éventuelle de son médecin du travail











Affiches.pdf Affiches