Ce qu'il faut retenir de l'allocution du 1er ministre

Rédigé le 28/04/2020
Gregory Vernon

Mardi 28 avril, lors de son discours à l'Assemblée Nationale, le premier ministre a présenté le plan de déconfinement. Il prendra effet  à partir du 11 mai jusqu'au 2 juin.

Pas de poursuite du confinement annoncé. Mais, suivant les indicateurs, un déconfinement pourrait être retardé ou plus strict.
Il convient de ne pas se relâcher.

"Si les indicateurs ne sont pas bons, nous ne déconfinerons pas le 11 mai, ou on le ferait de manière plus restrictive. Il faut la plus grande discipline et éviter le relâchement".


3 Axes

  • Durée :A moins que le virus ne disparaisse de lui même, en l'absence de vaccin ou de traitement, "Il nous faut apprendre à vivre avec le Covid-19 et à nous en protéger"  ;
  • Progressivité : Il y a un risque de voir repartir l'épidémie dite 2nd vague sur l'hôpital et les efforts effectués depuis le 17 mars. Il y a une nécessité de déconfinement étape par étape
  • Hétérogénéité : La circulation du virus n'est pas la même dans les régions.
     

Plan  de déconfinement

La mise en œuvre du plan de déconfinement sera faite autour d'un triptyque : "Protéger, tester, isoler."

"Aux gestes barrières – la distanciation physique, le lavage régulier des mains – il conviendra d'ajouter le port du masque, dans certaines situations."

Masques :

"Les pharmacies et la grande distribution seront invitées à vendre des masques jetables ou lavables."

Il y aura "assez de masques dans le pays pour faire face aux besoins à partir du 11 mai."

Mise en place d'un E-commerce de vente effectué par la Poste dés le 30 avril.

"A la sortie du confinement, nous serons en capacité de massifier les tests avec 700 000 tests virologiques par semaine."

"Tous les cas contacts seront testés et invités à s'isoler."

"L'objectif final de cette politique est de permettre d'isoler au plus vite les porteurs du virus. L'isolement n'est pas une punition, c'est une mise à l'abri. Il doit donc être expliqué, consenti et accompagné. Notre ocjetif est de nous reposer largement sur le civisme de chacun."

Stop covid-19

"Pourrons-nous nous appuyer sur des outils numériques ? (...) Pour l'heure, compte tenu des incertitudes sur cette application, je serai bien en peine de vous dire comment elle fonctionnera. Lorsque l'application fonctionnera, nous organiserons d'un débat spécifique suivi d'un vote spécifique."

Une carte des départements à partir du 7 mai en 2 couleurs

Les départements seront différenciés en "vert" (où le virus circule peu) ou "rouge" (où le virus circule intensément).

Ecoles

"Le retour de nos enfants est un impératif pédagogique et de justice sociale. Nous proposons une réouverture très progressive des maternelles et écoles élémentaires à partir du 11 mai, partout sur le territoire et sur la base du volontariat. Dans un second temps, à partir du 18 mai, nous pourrons envisager de rouvrir les collèges, en commençant par les cinquièmes et sixièmes. Nous prendrons une décision début juin pour les lycées."

"Les crèches seront aussi réouvertes à partir du 11 mai avec des groupes de 10 enfants maximum."

"Bien sûr, il n'y aura pas de port du masque pour les enfants de moins de trois ans."

Entreprises

"Le télétravail doit être maintenu partout où cela est possible pendant au moins les trois prochaines semaines, de façon à limiter les contacts, le transports.3

"Pour ceux qui ne peuvent pas télétravailler il faudra décaler les horaires."

"Le dispositif d'activité partielle restera en place jusqu'au premier juin. Il faudra ensuite l'adapter progressivement."

"Des guides seront bientôt disponibles via le ministère du Travail (33 guides sur 60 prêts) pour aider les branches."

Commerces

"Les commerces rouvriront également à partir du 11 mai. Tous, sauf les cafés et les restaurants, pourront rouvrir à partir du 11 mai. Les marchés seront en général autorisés."

"Les commerces devront respecter un cahier des charges strict (...)pour faire respecter les distances minimales. Le port du masque sera recommandé pour le personnel et les clients. Un commerçant pourra subordonner l'entrée au port du masque." Les prefets peuvent réglementer.

Transports

"Les décisions relatives aux transports sont particulièrement ardues. Le respect de la distanciation physique y est particulièrement difficile."

"Il est certain que les trois semaines à venir seront difficiles. Le port du masque sera rendu obligatoire dans tous les transports. La capacité du métro parisien sera drastiquement réduite."

"70 % de l'offre de la RATP sera disponible au 11 mai."

"Nous voulons réduire les transports interrégionaux au maximum en limitant les déplacements aux motifs professionnels et familiaux."

"Une Résa sera obligatoire".

" Le Port du masque sera aussi obligatoire dans les taxis et vtc non pourvus de vitre/plexi."

Ce qui redeviendra possible

"Il sera possible donc de circuler sans attestation, de pratiquer une activité sportive individuelle en extérieur, les parcs seront ouverts si le département est vert."

"Les plages resteront fermés jusqu'à début juin".

"Les petits musées ou autres espaces limités à 100 personnes pourront ouvrir. Les grands musées, les cinémas, les théâtres ne pourront pas rouvrir."

"Tous les événements qui regroupent plus de 5 000 participants ne pourront se tenir avant le mois de septembre."

"De façon générale, il nous faut éviter les rassemblements. Ils seront limités à 10 personnes sur la voie publique et dans les lieux privés."