AGIRC & ARRCO : ce qui change en 2019

AGIRC & ARRCO : ce qui change en 2019

Rédigé le 20/09/2018
Gregory Vernon

Un accord a été signé le 30 octobre 2015 entre la CFDT. la CFTC, la CFE/CGC (SNB) et l'ensemble des organlsadons patronales. Un accord qui concerne 18 millions cf actifs. 

L'instauration d'un malus/bonus :
Aujourd'hui, un salarié qui part à la retraite à l'âge légal (62 ans pour toutes les générations nées en 1955 ou après). ou avant s'il peut se prévaloir d'une carrière longue. perçoit sa retraite de base à taux plein et ses retraites complémentaires sans abattement.

A compter du 1er janvier 2019, les retraites complémentaires ne seront plus versées à hauteur de 100% de leur montant. mais de 90% seulement. Petite consolation: ce malus de 10% appelé "coefficient de solidarité" ne s'appliquera que les 3 premières années de votre retraite et uniquement dans la mesure où vous n'avez pas encore atteint 67 ans. 

Pour contourner le malus, il faudra travailler 4 trimestres calendaires en plus. c'est à dire demander la liquidation de sa retraite non plus à l'âge auquel le taux plein est atteint, mais un an après, c'est à dire 63 ans. Dans ce cas. les retraites complémentaires seront versées d'emblée à 100%.

Si vous travaillez plus longtemps encore, vous pourrez bénéficier d'un bonus pendant un an sur votre future pension de retraite complémentaire:  

  • + 10% si vous partez deux ans après avoir atteint les conditions du taux plein,  
  • + 20% si vous partez 3 ans après. 
  • + 30% si vous partez 4 ans après.

La réforme s'applique aux salariés nés en 1957 ou après et qui partiront à la retraite à taux plein à partir du 1er janvier 2019 ou les salariés bénéficiant du dispositif carrière longue.

Un point unique de retraite:
Pas de changement pour les salariés non-cadres, la valeur du point Arrco sera strictement équivalente à celle du futur point unique Agirc Arrco. En revanche, les points Agirc seront tous multipliés par un coefficient de conversion spécifique fixé à 0.347798289. Ce calcul ne devrait créer aucune perte de points de retraite. Résultat: un seul compte de points de retraite complémentaire subsistera. et les futurs retraités percevront une seule pension au lieu de deux.

Une réversion possible plus tôt :
La fraction des pensions complémentaires qui bénéficie au conjoint survivant est aujourd'hui versée dès 55 ans pour les retraites Arrco, mais à partir de 60 ans pour les retraites Agirc. Pour tout décès intervenu à partir du 1er janvier 2019, la pension unique de réversion pourra être versée dès 55 ans. 
Un nouveau plafond pour les majorations famlllales :
Les majorations dont bénéficient les parents d'au moins trois enfants sont aujourd'hui plafonnées à un peu plus de 1.000 € dans chacun des régimes Agirc et Arrco. A partir du 1er janvier 2019. un nouveau plafond global d'un peu plus de 2.000€ entrera en vigueur.


L'analyse de FO MetaPole : FO n'a pas signé cet accord. La fusion des régimes permet quelques améliorations, mals trop peu au regard de la mesure malus / bonus qui, à notre sens. pénalise les plus fragiles.